AU FUT ET A MESURE,… l’aventure commence

L’efficacité d’un concept tient en deux parties : son idée génératrice et sa mise en application. En tant que maître d’œuvre, notre pierre à l’édifice est la matérialisation de ce concept novateur.

ouverture à Amiens

La mise en application dans un environnement existant doit se faire en harmonie et respect avec le patrimoine bâti. Le concept vient épouser les reliefs et parois intérieur pour ressurgir de manière plus tranchée en façade où la césure est de rigueur.

L’harmonie est simple à trouver : des matériaux simples et naturels, une harmonie de couleurs dans des tonalités opposées, une luminosité ciblée et feutrée, la recette d’un établissement chaleureux.

De larges panneaux de bois massifs ont été travaillés, formant ici tables hautes, là  tables basses ou même le comptoir, le panneau jouant de son épaisseur pour asseoir et redonner de la noblesse à cette texture et créant le premier contact avec le client. Vivant, prêt à affronter la patine du temps, une qualité, un confort, un son, un toucher, le bois s’imposait comme une évidence. Du lieu, nous en avons retrouvé les poutres, visibles et massives, elles dialoguent de concert avec les matières naturelles

A l’opposé se retrouve le métal, froid, industriel, manufacturé… il se présente dans le bar sous forme de feuilles ou de tubes, servant de structure, de façade ou d’écran. Humanisé par la couleur, le métal apporte le « look » de l’établissement, en opposition aux matières naturelles, il traverse le temps sans prendre une ride. Protecteur, il devient aussi support de communication, la paroi devient moyen d’expression, donnant une ambiance changeante au lieu, en fonction du moment, de la saison, des approvisionnements, cette « ardoise géante » casse le côté glacial de la matière en devenant pratique et fonctionnelle.

Les matériaux composites viennent compléter la donne ; soit neutre comme les placage en stratifiés doux et techniques pour le mobilier et comptoir, soit marqué comme le revêtement de sol qui reprend la thématique industrielle et la tôle larmée oxydée, sans en avoir le défaut acoustique.

Au final un décalage harmonieux de matières qui s’équilibrent dans des tons parfois soutenus et qui donnent le cachet au lieu.

Le résultat de cet assemblage de matières : un jeu de panneaux horizontaux flottants en bois, retenus par une fine mais solide structure de métal, voici l’ensemble des tables en enfilades qui s’apprêtent à recevoir les clients animés.

A l’opposé de cette série d’assises, le bar, pièce maitresse de l’établissement, ouvrage d’art s’il en est, renoue avec le savoir faire artisanal et les comptoirs bien conçus d’antan. Relooké et épuré, il s’impose dans la cellule en point d’articulation et au centre des circulations.

Vient ensuite l’accès à l’étage où l’ambiance plus tamisée de salon donne un esprit plus cosy à la pièce, et au fond se trouve le bloc géométrique des sanitaires, spacieux et fonctionnels.

Damien CLARA, architecte DPLG

[like action=recommend]

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire