Au fût et à mesure

Déclinaison d’un concept franchisé

De larges panneaux de bois massifs ont été travaillés, formant ici tables hautes, là  tables basses ou même le comptoir, le panneau jouant de son épaisseur pour asseoir et redonner de la noblesse à cette texture et créant le premier contact avec le client. Vivant, prêt à affronter la patine du temps, une qualité, un confort, un son, un toucher, le bois s’imposait comme une évidence. Du lieu, nous en avons retrouvé les poutres, visibles et massives, elles dialoguent de concert avec les matières naturelles

A l’opposé se retrouve le métal, froid, industriel, manufacturé… il se présente dans le bar sous forme de feuilles ou de tubes, servant de structure, de façade ou d’écran. Protecteur, il devient aussi support de communication, la paroi devient moyen d’expression, donnant une ambiance changeante au lieu, en fonction du moment, de la saison, des approvisionnements, cette « ardoise géante » casse le côté glacial de la matière en devenant pratique et fonctionnelle.

Les matériaux composites viennent compléter la donne ; soit neutre comme les placage en stratifiés doux et techniques pour le mobilier et comptoir, soit marqué comme le revêtement de sol qui reprend la thématique industrielle et la tôle larmée oxydée, sans en avoir le défaut acoustique.

Au final un décalage harmonieux de matières qui s’équilibrent dans des tons parfois soutenus et qui donnent le cachet au lieu.

Surface moyenne: 120 m²

1 réponse

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire